Exposé des méthodes de synthèse de lois de commandes numériques assurant le comportement dynamique et statique d’un système conformément à des contraintes décrites dans un cahier des charges.

Méthodes polynomiales : méthodologies et mise en œuvre sur calculateur.


  • Acquérir les bases nécessaires à la compréhension des systèmes de conversion d’énergie électrique.
  • Permettre aux élèves d’apréhender, le développement, la structure et les différentes focntions des capteurs et actionneurs des systèmes de conversion d’énergie électrique ainsi que leur alimentation électronique.


Dans un contexte de raréfaction annoncée des ressources naturelles et de protection de l’environnement, la synthèse chimique est résolument tournée vers la recherche de nouvelles méthodes combinant efficacité, sélectivité et économie d’atomes. Nous aborderons ici de nouvelles réactions de synthèse répondant à ces exigences.


Connaître les concepts et la théorie de base des principaux phénomènes physiques faisant interagir électrons et rayonnement de photons dans la matière. Les illustrer en particulier par le fonctionnement des lasers et leur utilisation pour modifier la matière. Élargir au cas du rayonnement de particules (neutrons, implantation ionique...).


Cours électif S7

Enseignants :  Thibaut Le Gouic et Mitra Fouladirad

Poursuivre la formation en mécanique des milieux continus en insistant sur les phénomènes où mécanique et thermodynamique sont étroitement couplés.

N.B. : Les cours de « thermomécanique des milieux continus » et de « dynamique des milieux continus » ont une base commune, soit la Mécanique des Milieux Continus telle qu’elle a été présentée en 1re année. Ils sont complémentaires l’un de l’autre au sens qu’il est nécessaire de les suivre tous les deux pour aborder des problèmes complexes où les effets thermiques et inertiels existent simultanément. D’un point de vue pédagogique, cependant, ils sont indépendants l’un de l’autre : il n’est pas nécessaire d’avoir suivi le cours de « thermomécanique des milieux continus » pour aborder celui de « dynamique des milieux continus ».